Category: Projets

IMG_3095

Course de Radeaux 2024 @ Péruwelz !

Après avoir écumé les quatre coins du Petit Large de Péronnes et du Canal Ath-Blaton, la fête de l’eau et sa grande course de radeau s’exportent sous d’autres latitudes ! Pour l’édition 2024, c’est le Port de plaisance de Péruwelz qui accueillera les marins d’eau douce le samedi 6 juillet, en partenariat avec le Centre Culturel Arrêt 59.

La course aura lieu de 13h à 17h30 et bien entendu pour le public, nous prévoyons des animations pour les enfants, un village associatif, un bar avec petite restauration et bien sûr des animations musicales !

L’inscription se fait via le questionnaire disponible en bas de la page. La participation coûte 10€ par radeau et est à verser sur le compte bancaire du Contrat de rivière Escaut-Lys:  BE18 0016 4987 9565 avec la communication suivante : nom + prénom du capitaine + course de radeaux 2024.

Inscription !

Journées Wallonnes de l’Eau 2016

Journées Wallonnes de l’Eau 2016 !

Le 20 mars, ce sera la Journée Wallonne de l’Eau sur les rives de l’Escaut !

Pour ces Journées Wallonnes de l’Eau 2016 , le Contrat de rivière Escaut-Lys et ses partenaires organisent toute une série d’activités et un rallye-vélo le long de l’Escaut entre Pecq et Chercq le dimanche 20 mars 2016 de 10h à 17h. Toutes les activités sont gratuites et ouvertes à tous ! Au départ de Pecq, à la Maison de Léaucourt, de Tournai au Pont des Trous, ou encore des Fours à Chaux de Chercq, les animations proposées permettront de découvrir une foule d’informations et d’initiatives liées à l’eau et à la vallée de l’Escaut : patrimoine, biologie, géologie, histoire, loisirs, etc. !

Des rallyes pour toute la famille !

Nous vous proposons de découvrir l’Escaut et ses abords comme vous ne les avez jamais vus ! À travers des rallyes-vélos familiaux, orientez-vous sur les berges et les chemins de halage. Aux nombreux arrêts et panneaux disséminés le long du parcours vous découvrirez une foule de petites infos sur le patrimoine, l’histoire, la nature, la biologie ou encore la littérature liés à l’Escaut ! De 10h à 17h.

Journées Wallonnes de l’Eau 2016

Comment ça marche ?

Vous choisissez d’où vous voulez partir : La Maison de Léaucourt à Pecq, le Pont des trous à Tournai ou les Fours à Chaux de Chercq. À chacun de ces endroits, un accueillant vous offrira votre « Road book » pour le rallye et vous voilà partis à la découverte du territoire à travers l’eau.

Si vous n’avez pas de vélo, des activités et balades sont proposées à chaque point de départ, mais également sur le parcours le long des berges de l’Escaut. Et même en vous baladant le long de l’Escaut à pied et sans « Roadbook », vous pourrez profiter des activités du circuit.

Tout est gratuit ! (Sauf le bar) 😉

Activités au Départ de la Maison de Léaucourt à Pecq

Chemin des Étangs, 12a – 7742 Hérinnes
Accessible PMR

Journées Wallonnes de l’Eau 2016 Léoncourt
Visite guidée de la coupure

Avec un animateur de la Maison de Léaucourt, découvrez tous les secrets et anecdotes concernant cette coupure et la vie qu’elle abrite.
Visites à 14h et 16h. Durée 45 minutes

Musique et jeux

Durant toute la journée, la bibliothèque de Pecq mettra à disposition des jeux de société en lien avec l’eau pour tous les âges au sein de la cafétéria. Par ailleurs, pour assurer l’ambiance musicale le Trio Gilsey sera de la partie dès 16h.

Découverte de la faune aquatique

Venez découvrir les innombrables richesses que peut contenir un tout petit plan d’eau. La Maison de Léaucourt proposera d’observer les insectes et macro-invertébrés qui peuplent l’eau, de découvrir leur nom et leurs caractéristiques de manière ludique !
Toute la journée

Expo photo : Dominique Duyck

Le photographe Dominique Duyck exposera ses magnifiques clichés sur « les Oiseaux d’eau » à la Maison de Léaucourt.

À partir du 20 mars et jusque fin avril (aux heures d’ouverture de la Maison de Léaucourt). 

Activités au Pont des Trous

Quai Sakharov – 7500 Tournai.
Non accessible aux PMR

Journées Wallonnes de l’Eau 2016 Pont des trous
Lecture des textes des ateliers d’écriture

Durant ces dernières semaines, des ateliers d’écriture animés par les Écrivains Publics de Wallonie et Thierry Ries ont eu lieu le long de l’Escaut et de ses bras morts ou au cœur des zones humides de la région. Une lecture vivante des textes rédigés aura lieu en fin de matinée.
Notons également que cette lecture sera l’occasion d’inaugurer le label « Ville en Poésie » dont la ville de Tournai a été gratifiée.
Inauguration à 10h30 – Lecture vivante des textes à 11 h. 

Stand du Contrat de rivière Escaut-Lys

Pour découvrir l’ASBL Contrat de rivière Escaut-Lys, ses missions, ses projets et ce qu’il peut apporter aux citoyens et aux associations de son territoire, un stand de présentation vous accueillera au Pont des Trous.

Visite guidée dans Tournai

Venez découvrir l’histoire de la ville de Tournai et de l’Escaut en longeant les quais depuis le Pont des Trous jusqu’au quai du Marché aux poissons. Visite guidée par l’office de Tourisme.
Départ du Pont des trous à 14h30 – inscription obligatoire : 069 44 45 61 – contact@crescautlys.be

Exposition photo de Bernimages

Depuis de nombreuses années, l’association de photographes de Bernissart, Bernimages capture de nombreux clichés autour de l’eau de notre territoire. Une exposition reprenant leurs plus belles photos sera présentée durant toute la journée dans le Pont de Trous.

Activités aux Fours à Chaux de Chercq

Rue de Calonnes – Rue du Pont de Vaulx
Accessible au PMR

Journées Wallonnes de l’Eau 2016 Fours à chaux
Diaporama photographique sur l’Escaut

À travers un diaporama de photos anciennes sur l’Escaut et ses abords, redécouvrez le travail d’antan des mariniers, essayez de deviner où a été prise cette photo dont le paysage vous dit vaguement quelque chose, ou revoyez Tournai sous un angle différent…

Expo Poissons-ballons

Les enfants du village de Vaulx ont laissé libre cours à leur imagination et vous proposent une petite exposition de poissons en papier mâché. Une exposition pour le moins colorée ! Venez découvrir leur belle créativité !

Toute la journée

Stand du GRACQ

Des bénévoles du GRACQ seront présents toute la journée afin de réaliser un petit « Check Up » de votre vélo avant que vous ne vous lanciez dans le rallye. Ils vous dispenseront également de bons petits conseils pour bien entretenir votre bicyclette et la sécurité sur la route !

Toute la journée. 

Activités entre les pôles et un peu plus loin !

Journées Wallonnes de l’Eau 2016 Escaut
Château de Vaulx les pieds dans l’eau

Robin Penay, titulaire d’une maîtrise en Histoire de l’Art et Archéologie et auteur de publications sur l’édifice dispensera des explications sur le Château médiéval de Vaulx en bordure de l’Escaut à l’aide documents, objets et vestiges retrouvés sur place. Toute la journée. 

Visite d’une écluse

Exceptionnellement, un éclusier ouvrira les portes de son lieu de travail aux visiteurs. Vous découvrirez le fonctionnement d’une écluse, les différentes étapes et vous pourrez peut-être même la voir en action depuis le poste de commande !
La visite de l’écluse s’accompagnera d’une découverte du chantier d’agrandissement en compagnie de l’ingénieur Carl Delhaye, en charge du projet au sein des Voies Hydrauliques.
RDV à l’écluse de Kain. Visite à 10h30 
Attention, nombre de places limité, inscription obligatoire : 069 44 45 61 ou contact@crescautlys.be

La face cachée de l’eau

Rivière, lac, étang, mare, source, glacier, neige… L’eau, c’est bien sûr celle qu’on voit, mais c’est aussi celle qu’on ne voit pas ! Au pont Bolus, vous découvrirez ce que cela peut signifier ….
Proposé par le Parc naturel du Pays des Collines. 
Toute la journée au niveau du Pont Bolus en rive gauche. 

« À vélo, de mare en mare… sur Antoing – Hollain »

De Antoing à Hollain, en passant par Bruyelle, parcourons sur une dizaine de kilomètres quelques mares creusées et gérées par le Parc naturel… dont une « perchée » en haut d’un four à chaux !  L’occasion aussi de sortir de l’eau quelques nasses pour y observer de près les petits habitants des mares.
Proposé par le Parc naturel des Plaines de l’Escaut. De 13h30 à 17h. Sur inscription à la Maison du Parc naturel (RDV précisé à l’inscription).
069 77 98 10 – accueil@pnpe.be – Prévoir de bonnes bottines et son vélo – 

Conférence : Jean-Baptiste Vifquain, Tournaisien illustre et… méconnu.

Ingénieur des Ponts et Chaussées au moment où la Belgique prenait son envol, Jean-Baptiste Vifquain semble avoir disparu de la mémoire tournaisienne… Parmi les nombreux ouvrages dont nous lui sommes redevables figure le creusement du canal de Charleroi pour lequel il dessina un bateau spécifique resté dans notre vocabulaire picard : le “Baquet” de Charleroi. Au fil de cette conférence, Daniel Barbez nous fera redécouvrir les temps révolus où la batellerie n’était pas motorisée… Cette conférence est organisée en lien avec l’exposition « Jean-Baptiste Vifquain et la batellerie » (voir ci-après).
Dimanche 20 mars, 15 heures, auditorium de l’Office de Tourisme de Tournai.

Flash Back sur l’Escaut

Sur des supports originaux, d’anciennes photos et illustrations installées In situ vous offriront un regard sur l’Escaut d’antan.
En rive gauche entre les Fours à Chaux Saint-André et la Dorcas.

Projet De l’autre Côté du Miroir

De l’Autre Côté du Miroir

Toute l’actualité du projet sur le site :

www.vie-aquatique.be

passeur-de-memoire-015

Passeurs de Mémoire – guide des fontaines de Péruwelz

Guides des fontaines

En partenariat avec l’ASBL Ag’Y Sont et le Foyer culturel Arrêt 59, un projet a été mené en 2013 et 2014. En effet, l’ASBL Ag’Y Sont travaille avec les personnes âgées à la récolte de mémoire. La saison dernière le groupe de Péruwelz a souhaité s’atteler à la thématique de l’eau. La commune étant assez riche en termes de fontaines et sources en plus du canal et de la Verne qui la traversent, le Contrat de rivière s’est associé au projet.

Projet Passeurs de mémoire homme âgé

En résulte un livret sur la mémoire des anciens à Péruwelz : « vivre d’histoires et d’eaux fraiches ». Les souvenirs proviennent des Passeurs de Mémoire mais également d’une enquête que les enfants d’écoles primaires ont menée auprès de leurs grands-parents. Ce livret accompagne une balade de 2,5 km autour des fontaines, de la Verne, des mares de Péruwelz.

En parallèle, le CREL a réalisé un sac à dos d’expérience sur l’eau à faire durant la balade à destination des écoles ou des familles. Dans ce sac à dos se trouvent un guide d’expérience et le matériel nécessaires : épuisette, languette « qualité de l’eau », boites-loupes, etc.

Projet Passeurs de mémoire homme

Le livret « vivre d’histoires et d’eaux fraiches » est disponible au prix de 3€. Le sac à dos pédagogique est empruntable gratuitement contre une caution de 50€.

Lieu de dépôt (Livret et sac à dos)

  • Arrêt 59, centre culturel de Péruwelz : 59, rue des Français, Péruwelz
  • ASBL Ag’Y Sont : 59/46 rue Jeanne d’Arc, Tournai
  • Contrat de Rivière Escaut-Lys : 58, rue Saint-Martin, Tournai
  • Parc naturel des Plaines de l’Escaut : 31, rue des Sapins, Bon-Secours (Péruwelz)
  • Médiathèque communale Charles Deberghes : 3, Petite Place, Péruwelz.

Uniquement livret :

  • Libraire du Moulin : 20, rue Albert 1er, Péruwelz
  • Pause-café : 23, rue Albert 1er, Péruwelz

Galerie photos

Appel à projets

Appel à projets

Depuis 2013, le CREL ouvre chaque année une enveloppe pour accompagner des projets en lien avec l’eau. Cet accompagnement est donc financier, mais également technique et logistique.

En effet, c’est chaque année une enveloppe de 5000€ qui est mise à disposition. L’accompagnement maximum de chaque projet est à hauteur de 1000€. Sont éligibles, les particuliers, acteurs locaux, écoles, etc. Les communes et partenaires financiers du CREL ne sont pas autorisés à rentrer des projets.

Les projets doivent comporter un lien clair avec l’élément aquatique, mais peuvent revêtir de nombreuses formes : écologiques, culturels, scientifiques, artistiques, etc.

L’appel à projets s’ouvre chaque année au printemps, la rentrée limite des candidatures est fin septembre et le projet doit avoir lieu durant l’année académique suivante. Pour les dates précises, vous pouvez vous reporter au règlement ci-dessous.

Découvrez ici le règlement de l’appel à projets 2023-2024 !

Carte zones d'actions

Natura 2000 : agir pour mieux protéger la biodiversité

Saviez-vous que les travaux de restauration ou de création d’habitat en zone Natura 2000 peuvent être financés à 100% ?

Le projet de mise en œuvre des plans de gestion Natura 2000 a pour but d’aider au maximum les propriétaires privés dans leurs démarches associées à l’amélioration, la restauration ou la création des habitats situés en zone Natura 2000. Cette démarche est soutenue par le LIFE BNIP (projet européen visant l’intégration des exigences Natura 2000 sur le territoire belge).

Une association de 6 structures locales a permis le démarrage de ce projet. Ces 6 structures sont le Parc naturel des Plaines de l’Escaut, le Parc naturel des Hauts-Pays et le Parc Naturel du Pays des Collines et le Contrat de Rivière Haine, le Contrat de Rivière Dendre et le Contrat de Rivière Escaut-Lys.

3 sites pilotes ont été ciblés afin d’établir une méthodologie commune :

  • BE32005 – Vallées de la Dendre et de la Marcq qui se situe sur les communes de Ath, Ellezelles, Flobecq, Frasnes-Les-Anvaing et Lessines
  • BE32012 – Bord nord du bassin de la Haine qui se situe sur les communes de Beloeil, Bernissart et Saint-Ghislain
  • BE32019 – Vallée de la Trouille qui se situe sur les communes d’Estinnes, Frameries, Mons et Quévy

Sont particulièrement visés les fonds de bois humides, la lande à bruyère sèche et humide, les pelouses sèches, les cours d’eau ou encore les zones de sources. En effet, ces habitats présentent un intérêt particulier car il existe un risque significatif de disparition à l’échelle européenne si les actions préconisées ne sont pas appliquées.

Concrètement, les actions comprennent le creusement de mares, la plantation d’arbres indigènes en bordure de cours d’eau, le pâturage à faible charge et encore d’autres actions pour améliorer ou créer des habitats en faveur de la biodiversité au sein du plus gros réseau écologique européen.

Vous êtes propriétaire d’une parcelle Natura 2000 sur l’une des zones concernées et vous voulez en savoir plus sur le projet ? Vous souhaitez être informés des actions qui sont possibles sur votre terrain afin de favoriser la biodiversité tout en bénéficiant des aides financières de la Région Wallonne ? Vous envisagez de relayer notre action ? Le document est disponible sur demande auprès des partenaires associés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Marine Bonnet – Chargée de projet Natura 2000 (mbonnet@pnpe.be – 0484452031)

Microprojet INTERREG TUT’EAU

Microprojet INTERREG TUT’EAU

Résumé du projet

Le projet TUT’EAU a pour ambition de créer une dynamique de formation sur la gestion des milieux aquatiques et de la législation liée à l’eau de part et d’autre de la frontière à travers la réalisation de capsules vidéo et de chantiers participatifs de mises en pratique. Les vidéos prendront la forme de tutoriels qui expliqueront au public comment facilement créer ou réhabiliter des milieux aquatiques (mares, étangs, fossés, ripisylves, etc.) et de comprendre ce que chacun est en droit de faire sur ses milieux, en France ou en Wallonie.  Les chantiers participatifs permettront de passer de la théorie à la pratique et de transmettre le savoir-faire  de manière concrète.

Ces chantiers seront menés sur les territoires du Contrat de rivière Escaut-Lys (CREL), du Syndicat Mixte Escaut et Affluents (SyMEA) et de la Maison de l’Eau, de la Pêche et de la Nature de Roubaix (MEPN).

Le projet TUT’Eau s’adresse aux acteurs de l’eau, au grand public, mais également au public scolaire.

Microprojet INTERREG TUT’EAU

Logo culture du risque inondation

Culture du risque Inondation

Logo culture du risque inondation

Genèse du projet

Lors du diagnostic de terrain réalisé par le Contrat de rivière Escaut-Lys et en particulier des diverses rencontres avec des personnes touchées par les inondations, plusieurs faits sont ressortis :

  • Les riverains ne sont pas préparés lors d’une inondation. Même s’ils ont été déjà touchés par un phénomène, ils restent très vulnérables lors du suivant.
  • Ils ont tendance à penser que les aménagements réalisés (bassin d’orage, zone d’immersion…) ou que le curage du cours d’eau va régler le problème et l’idée du risque 0 apparait dans les esprits renforçant la vulnérabilité des biens et des personnes.
  • Ils ne comprennent pas qu’ils peuvent être eux aussi acteurs de la lutte contre les inondations, en gérant l’eau au niveau de leur parcelle, en aménageant leurs habitations pour réduire les risques, en gérant correctement les berges des cours d’eau dans leur propriété (suppression des dépôts de déchets, des protections diverses qui peuvent créer des embâcles…).

Fort de ce constat l’idée est venue d’accompagner les riverains pour réduire leur vulnérabilité face aux inondations et coulées de boues. Une première réunion publique de présentation de divers aménagements de protection et du rôle que peuvent jouer les citoyens face à ce problème a été organisée par le Président du Contrat de rivière sur un territoire très touché par le problème la Vallée du rieu de Barges.

Les personnes présentes (+ de 100) ont trouvé l’idée intéressante et le Contrat de rivière a donc décidé de développer un projet sur la « Culture du Risque Inondation ».

L’idée a été présentée au ministre Wallon de l’Agriculture, René Collin, qui accorde au Contrat de rivière un subside extraordinaire pour ce projet pilote !

Objectifs du projet

À travers le projet Culture du Risque Inondation, le Contrat de rivière Escaut-Lys souhaite développer une approche, consistant à impliquer davantage les riverains sur la réduction de leur vulnérabilité face aux inondations et leur apprendre à vivre durablement avec ce phénomène.

Le projet poursuit plusieurs objectifs en accord avec ceux du plan P.L.U.I.E.S et des plans de Gestion des Risques d’Inondation de la Wallonie:

  • Réduire la vulnérabilité des biens et des personnes face aux inondations en conseillant les riverains dans l’aménagement de leurs habitations, leurs entreprises et de leurs jardins ;
  • Recueillir des éléments d’informations sur les phénomènes pour mieux en comprendre le fonctionnement ;
  • Informer, sensibiliser sur les inondations, le projet et son intérêt, les réalisations en cours…
  • Offrir aux citoyens une écoute, un relais local face à une situation de stress ;
  • Entretenir la mémoire du risque ; les gens oublient vite. Il convient donc de travailler sur cet aspect afin qu’ils restent vigilants et réactifs par rapport à ce problème. Il convient également d’informer et de former les nouveaux habitants.

À travers ce projet, il ne s’agit plus de combattre les inondations, mais d’en minimiser les conséquences, grâce à de l’information, la sensibilisation et la participation des habitants.

CREL Projet inondations

Un projet complémentaire

Ce projet vient compléter la liste des actions et des mesures mises en place au niveau de la Wallonie pour lutter contre les inondations par le GTI, la cellule GISER, les gestionnaires de cours d’eau…

Il répond aux objectifs opérationnels 1 et 4 du Plan de Gestion des Risques d’Inondation en Wallonie qui consistent :

  • Objectif 1 – améliorer la connaissance des phénomènes d’inondation par une approche multidisciplinaire.
  • Objectif 4- réduire la vulnérabilité à l’inondation des zones soumises au débordement des rivières et aux coulées de boueuses.

Durée du projet

L’animateur du projet, Martin Frens est engagé pour une durée de deux ans depuis septembre 2019. Le projet pilote s’étendra donc jusqu’en septembre 2021. Le Contrat de rivière espère que le projet pourra passer de « pilote » à « pérenne » .

Territoire concerné

Le territoire pilote concerné par le projet est la vallée du rieu de Barges sur les communes de Tournai et Rumes.

Les villages de la vallée (Esplechin, Froidmont, Willemeau, Ere, Chercq) ont été durement touchés par les inondations et coulées boueuses lors des derniers phénomènes météorologiques de 2016, 2011… De nombreux projets pour protéger les habitants sont prévus (bassin d’orages, aménagement du cours d’eau…). C’est d’ailleurs déjà devant les habitants de cette vallée qu’a eu lieu une première présentation des mesures de protection pour réduire la vulnérabilité de leurs biens.

Détail du programme d’actions

Réduction de la vulnérabilité individuelle

Réaliser un diagnostic de vulnérabilité des habitations.
Basés sur un recueil d’informations techniques et sur une visite du site, ces diagnostics précisent le niveau de risque local, les différents points sensibles du bâtiment des jardins et proposent une liste d’aménagements et d’adaptations avec, dans la mesure du possible, une estimation des coûts de réalisation. La méthode

  • Création d’un groupe de suivi des diagnostics (Contrat de rivière + commune + SPW)
  • Campagne de communication (courriers, affiches, réunions publiques…)
  • Prise de RDV sur la base du volontariat (coupon-réponse)
  • Visite technique (1h30) : points sensibles, repère des niveaux de crues, questionnaire sur les phénomènes d’inondations, l’historique…
  • Informer sur les possibilités de financement ( prêts à taux 0)
  • Faciliter la prise de contact avec les entreprises spécialisées
  • Suivi des travaux.

Création de centrales d’achat.

Essayer de réduire les coûts de réalisation des travaux en créant des centrales d’achat pour le matériel et/ou la réalisation des travaux.

Offrir un relais local sur le terrain

Accompagnement de micro-projets participatifs : fascines communes…
Concrétiser les idées des habitants dans la lutte contre les inondations;
Mise en place de réseaux d’urgence par quartier/village : personne pour relayer un problème d’embâcle, avaloir bouché…

Recueil de données sur les inondations

Promouvoir le système de cartographie participative sur les inondations mis en place par le SPW afin que les riverains puissent renseigner un maximum de données sur les phénomènes météorologiques, les crues, les inondations et la coulée de boue.

Le système pourrait être couplé avec un réseau de stations météorologiques locales qui permettrait d’avoir des mesures précises sur les quantités d’eau tombées et la localisation des phénomènes pluvieux.

Information, sensibilisation préventive

Les populations doivent apprendre à vivre avec le risque inondation afin de mieux l’accepter. Il est donc nécessaire d’améliorer les connaissances et de renforcer la conscience du risque par des actions de formation ou d’informations dès le plus jeune âge

Réalisation de guides, documents, « boite assurance », outils pédagogiques pour les riverains ou les scolaires… informations sur les nouvelles techniques de prévention, les nouvelles bonnes pratiques, expériences… qui se créent et se mettent en place.

CREL Projet inondations 2

Mémoire du risque

  • Mettre en place un système de rappel du risque inondation pour les riverains sous forme de courriers, totems, panneaux signalétiques
  • Créer des supports visuels, des événementiels, permanents ou ponctuels permettant de rappeler aux riverains le risque d’inondation sur leur vallée.
  • Recherche historique sur les inondations.

Accompagnement des riverains

Enfin, ce projet permettra d’offrir une écoute et une présence plus régulière auprès des citoyens qui se sentent souvent un peu délaissés une fois le problème passé.

Par ailleurs, l’animateur peut faire remonter auprès des instances concernées les besoins pour les sinistrés ou en terme d’intervention d’après crue (nettoyage d’embâcle, de réseau…).

Contact

Animateur : Martin Frens
mfrens@crescautlys.be
+32 (0)69 44 45 61
+32 (0)470 11 10 29

Pieds dans l'eau

Mercredis les Pieds dans l’eau !

Le Contrat de rivière Escaut-Lys vous propose les animations « Mercredis les pieds dans l’eau » ! Un programme d’animations à réaliser en famille proposées une fois par mois, tous les troisièmes mercredis du mois. Le but est de faire découvrir la diversité des thématiques liées à l’eau dans une ambiance sympathique et décontractée avec un discours adapté à tous les publics. Le focus est mis sur la participation actives et sur la manipulation.

Programme :

20 mars  : Découverte des amphibiens à Bléharies : relevé des nasses, découverte des pontes éventuelles.

17 avril : Découverte des habitants de la mare à Comines-Warneton.

15 mai : Découverte des oiseaux d’eau à Péronnes.

19 juin : Découverte des libellules au parc Posteau à Blaton.

17 juillet : Découverte de la nouvelle zone humide des bassins de la Glanerie (attention Chiens interdits).

21 août :  Découverte du bois Dossemer à Templeuve.

18 septembre : découverte des poissons et des écrevisses à Wiers.

16 octobre : Découverte du castor le long de la coupure Hazard à Pecq.

PAF : 2 euros par personne 

15 participants maximum

Petite collation offerte

Inscription et informations au Contrat de rivière Escaut-lys : 

contact@crescautlys.be — 069/44 45 61 — www.crescautlys.be

(Lieu de rdv précis communiqué lors de l’inscription)

Chut ça pousse

Chuuut ! ça pousse…

En forêt ou zone naturelle, nous ne sommes que des invités ! respectez les habitants du site en suivant ces quelques règles :

Logo Chut ça pousse

RESTEZ SUR LES SENTIERS ! 

On ne l’imagine pas facilement, mais le piétinement est dévastateur. Les jeunes poussent mettent toutes leurs énergies pour grandir le plus vite possible. Alors, donnez-leur toute leur chance, restez sur les sentiers et ne créez pas de nouveau chemin ! 

SOYEZ DISCRET ! 

Tout le monde apprécie la nature pour son calme et sa tranquillité ! Les habitants du site aussi ! Ils ont besoin de se sentir en sécurité ici, alors respectez la quiétude, pour ne pas les faire fuir ! Au besoin, expliquez à vos enfants que le calme protège les petits animaux… 

Personnage Chut ça pousse
Personnage 2 Chut ça pousse

LA CUEILLETTE, C’EST CHOUETTE… MAIS RÈGLEMENTÉ ! 

Gardez toujours à l’esprit que vous n’êtes pas seul, d’autres personnes sont venues avant vous et d’autres passeront après. Si tout le monde ne se sert même « qu’un petit peu », au bout du compte, ça fait beaucoup. D’autant plus que la cueillette est règlementée et, à certains endroits, interdite. Dans le doute, abstenez-vous !  

ON LAISSE LA LAISSE (ET ON RAMASSE)

Garder son chien en laisse est une obligation ! C’est aussi un respect à avoir envers les autres usagers  et pour les habitants du site. Et bien sûr, personne n’apprécie de poser son pied dans un gros caca canin… alors en zone naturelle aussi, on ramasse derrière !